SHARE
Abonner vous

Une femme avec un buste de 90 I a amassé la somme d’un million de dollars auprès de ses admirateurs qui financent son mode de vie extravagante.

Nina Peterson, âgée de 37 ans, a passé la plus grande partie de sa vie adulte à satisfaire des hommes riches et plus âgés, qui ont même eu à payer ses nombreuses chirurgies.

Pour info elle a troqué son 90C contre un 90I, vous comprendrez forcément tour de poitrine.

Nina vit un mode de vie somptueuse et n’a aucun problème avec ses jeunes enfants qui suivent ses traces.

Nina Peterson, qui se vante d’avoir empoché plus d’un million de dollars en argent et en cadeaux luxueux depuis le début de sa «carrière» de «sugar baby», encourage ses filles à suivre ses pas.
La femme de 37 ans, présentement dans une relation exclusive avec son «daddy» millionnaire, croit qu’il n’y a rien de mal à entretenir une relation respectueuse et consentante avec un homme plus âgé, contre une sécurité financière.
«Il a investi environ 30 000 $ sur moi avant qu’on ait des relations sexuelles», confie la femme qui affirme qu’il y a une énorme différence entre les «sugar babies» et les prostituées. «Un «sugar daddy» investit dans une femme qui a le potentiel pour être un atout dans sa vie. Une prostituée n’est pas un atout», explique-t-elle.
Son mode de vie influence énormément ses deux jeunes filles. Jusqu’à présent, la maman de 6 pieds a subi de multiples chirurgies esthétiques dont trois rhinoplasties, quatre augmentations mammaires et de nombreux traitements coûteux. Évidemment, se sont ses «daddys» qui ont réglé les factures totalisant un montant de 100 000 $.
La «sugar baby à 1 M$» encourage ses filles à suivre ses pas

Ymahni, 12 ans, et Juliana, 9 ans, adorent lorsque leur maman reçoit son allocation.
«J’aimerais bien qu’un homme paie tout pour moi lorsque je serai plus vieille pour ne pas avoir de soucis. C’est très galant pour un homme de procéder ainsi», confie la cadette qui aspire à être aussi une «sugar baby».
En prévision du futur, Peterson prévoit ouvrir une académie de «sugar babies» afin de former les générations futures.

Abonner vous
SHARE