SHARE
Abonnez-vous

Vous l’ignorez sans doute mais le point G n’est pas la seule zone du plaisir chez la femme! Le corps de la femme est orné d’une multitude de points sensibles qui facilitent la grimpée au rideau,  augmentant ainsi le plaisir. Sans vous faire attendre plus longtemps, voici leurs différents emplacements et comment les stimuler !

Le point C comme… Cul-de-sac

Cette zone sensible procure un « bien-être » très profond. Le ressenti est concentrique et envahissant  chez la femme. Ce point se situe dans le cul-de-sac postérieur du « VG* ». Il « s’embrase » par des caresses, des massages ou des frottements. Tous les hommes peuvent l’atteindre quelle que soit la taille de leur organe ! Avec la position du missionnaire et Andromaque, vous pouvez facilement le stimuler.

Le point P comme… Postérieur

Le point P procure un effet qui ne ressemble à aucun autre ! Pourquoi ? Tout simplement Parce qu’il se situe sur la fine cloison interne séparant le « VG* » du rectum. La sensation que procure ce point se propulse vers le rectum. Il se situe sur la face postérieure du « VG* », entre l’entrée et le fond de la cavité. En le caressant doucement, puis plus fortement, on arrive à le stimuler.

Notez également que pour  bien stimuler les points  C et P, l’homme doit aussi varier l’angle de pénétration et la femme orienter son bassin.

Les points K comme… Le nom de leur découvreur, le Dr Kivin

La stimulation de ces points facilite en effet la montée du désir et procure une sensation plus qu’envahissante. Tout simplement parce que ces deux points jumeaux se situent au niveau du clitoris, une zone très sensible qui  dispose d’environ 8 000 capteurs sensitifs appelés « corpuscules de Krause ». Les points K se situent Juste au-dessus du gland du clitoris. Il « s’enflamme » grâce à un va-et-vient de la pointe de la langue pour créer « feu d’artifice ».

Le point A comme… Antérieur

Abonnez-vous

Très peu connu, le point A est associé à des orgasmes profonds car il est composé de capteurs très réceptifs. Ces sensations ne sont pas forcément plus fortes, mais le « bien-être » qu’elles procurent est différent de celui du point G par exemple. Il se situe sur la face antérieure du « VG ». Avec le doigt en appuyant assez fortement ou avec le « PN* »

Le point T comme… Tige

Il est important de connaître l’emplacement du point T et savoir le stimuler, car il permet  d’attiser la flamme et d’éveiller tous les sens. Une saveur plutôt douce mais essentielle ! Ce point est situé sur la partie supérieure du «clitoris» (appelée tige), juste en dessous le pubis. Pour le stimuler, il suffit de le caresser manuellement ou avec la langue.

Le point G comme… Grafenberg

Il n’est plus à présenter! Il se compose de nombreux tissus et capteurs sensitifs qui le rendent très  sensible. Le point G, facilite et intensifie le « jeu ». Il est situé à environ 4 cm de l’entrée du « VG* », sur la paroi antérieure. Au toucher, il forme une petite bosse moins lisse voire rugueuse composée de petits plis parallèle. Comment le stimuler ? En le caressant tout doucement puis plus fermement de manière circulaire (avec le doigt ou le PN*).

Le point N comme… Noyau

Le point N est externe. Il a une « saveur »  plutôt douce. Il se situe à mi-distance entre l’entrée du VG* et de l’anus. Une zone stratégique, car c’est dans cette zone que convergent tous les principaux muscles génitaux ainsi que les fibres musculaires du rectum. D’où  son appellation noyau. Pour le stimuler, il vous suffit de le masser fortement avec la pulpe du doigt.

Voilà, vous savez désormais tout , ou du moins tous les points sensibles de la femme qui peuvent aussi bien varier d’une personne à une autre.  Mais sachez aussi que les femmes ne sont pas les seules à avoir des points sensibles. Ehoui, messieurs, la sensibilité est aussi l’affaire de tous. Mais nous en reparlerons dans nos prochains articles.

Abonnez-vous
SHARE