SHARE
Abonner vous

La Princesse Diana était connue pour sa compassion, sa gentillesse, sa grâce et son élégance. Sa mort a affecté des milliers de personnes partout dans le monde, surtout quand les nouvelles l’ont annoncée. Le monde entier était en deuil. De nos jours, plusieurs années plus tard, sa mort laisse encore une cicatrice dans le cœur du peuple britannique. Mais aussi de nombreuses zones d’ombres sur sa mort atroce à bord de sa voiture avec son amant. Quelqu’un a confessé ses crimes, après toutes ces années d’incertitudes et de doutes. Ce « quelqu’un » se nomme John Hopkins, un agent retraité du MI5, qui a fait des confessions terriblement édifiantes depuis sa sortie ’hôpital mercredi, après avoir été informé qu’il n’avait plus que quelques semaines à vivre.

M. Hopkins, maintenant âgé de 80 ans, a passé 38 ans de sa vie à travailler pour le MI5, l’agence des services de renseignements britannique. Il a affirmé que son principal travail était d’éliminer les opposants politiques qui menaçaient la sécurité intérieure du Royaume-Uni. Son patron lui a dit d’éliminer la princesse Diana car : « Elle connaissait trop de secrets royaux. Elle avait une énorme rancune et elle allait divulguer au public de toutes sortes de revendications sauvages. Mon patron m’a dit qu’elle devait mourir (il avait reçu des ordres directement du Prince Philipe) et nous devions faire passer sa mort pour un accident. Je n’avais jamais tué une femme avant, et encore moins une princesse, mais j’ai obéi aux ordres. Je l’ai fait pour la reine et le pays ». 

Source

Abonner vous
SHARE