SHARE

Le fils du Premier ministre Israélien, Benjamin Natanyahou, a mis son père dans de beaux draps. Ivre à la sortie d’une boîte de nuit en 2015, ce dernier tenait des propos concernant un accord gazier controversé qu’aurait initié son père. Un monologue enregistré puis jugé absurde par le principal concerné.

Voilà comment une bourde commise il y a trois ans peut refaire surface et ravager tout sur son passage. Yaïr, puisque c’est son nom, vient d’assombrir l’avenir de son cher papa et renforce davantage les soupçons pesant sur sa personne, actuellement mis en cause dans le cadre de deux enquêtes pour corruption.

« Mon père a conclu un superbe contrat pour ton père, mec, il s’est battu à la Knesset pour ça mec. Tu pleures pour 400 shekels [environ 100 euros]. Mon père a décroché pour ton père un contrat à 20 milliards de dollars et tu ne peux pas me filer 400 shekels, fils de p… ? », peut-on entendre dire Yaïr à Ori Maîmon, fils de Kobi Maïmon, milliardaire du secteur gazier et l’un des hommes les plus riches d’Israël, ainsi que Roman Abramov, collaborateur en Israël du milliardaire australien James Packer. Ce dernier les avertira pourtant qu’un énorme scandale se produirait si ses propos tenus, alors qu’ils étaient ivres, se retrouve sur la place publique.

De son côté, alors que son bambin fait référence de manière évidente à un important accord pour l’exploitation des vastes champs gaziers découverts en Méditerranée quelques années plus tôt, Benjamin préfère parler d’une « blague de mauvais goût ». Il juge d’ailleurs « absurde » les accusations à son encontre visant à faire croire qu’il favoriserait l’homme d’affaires.

Concernant l’auteur de l’enregistrement, la famille Natanyahoua accuse le chauffeur de la voiture dans laquelle se trouvaient les garçons.

Alors qu’une investigation a été réclamée par les opposants du Premier ministre Israélien, les nombreux avantages de son fils ont également été mis en avant.

Benjamin Natanyahou passe actuellement une mauvaise période avec, rappelons-le, déjà deux enquêtes actuellement menées à son sujet. Il n’avait donc nullement besoin d’un nouveau scandale, lui qui est fortement chahuté par une partie de l’opinion.

Galsen221.com

SHARE