SHARE
Abonner vous

Les scientifiques pensent avoir trouvé la plus belle femme au monde. L’étude est basée sur la symétrie de son visage.

Selon la science, son visage est considéré comme presque parfait. Florence Colgate est originaire d’une petite ville britannique située en bordure de mer.

Cette femme a déclaré avoir une beauté naturelle et a envoyé sa photo pour une compétition pour trouver le «visage le plus beau de Grande-Bretagne». Elle a du envoyer une photo sans maquillage, et a été la gagnante parmi 8 000 candidates qui se sont présentées à ce concours.

Les concurrentes qui ont eu recours à une chirurgie plastique ou des améliorations chimiques n’ont pas été autorisées à participer à la compétition, parce qu’il s’agissait spécifiquement de trouver le visage britannique le plus beau naturellement.

sur un visage parfait, la distance entre les yeux et la bouche devait occuper un tiers de la longueur du visage.

Florence était convaincue d’entrer dans la compétition par ses clients, ses amis et sa famille.
Florence satisfait presque à toutes les exigences, et les études ont montré qu’elle a un visage parfait.

Florence Colgate

Après de savants calculs, il a été décrété que sur un visage parfait, la distance entre les yeux et la bouche devait occuper un tiers de la longueur du visage. De plus, la distance entre les pupilles, d’une oreille à l’autre, devait représenter 46% de la largeur du visage.

Concernant Florence Colgate, la distance entre ses yeux et sa bouche occupe 32,8% de son visage, et ses pupilles sont distantes d’une largeur de 44%. Autant dire que les traits de la jeune femme de 18 ans ont donc des proportions quasi idéales.

Florence Colgate

La compétition était destinée à mettre en valeur la beauté naturelle chez les femmes et à les encourager à se sentir bien dans leur propre peau.

Florence a déclaré: « Les femmes ne devraient pas avoir le sentiment qu’elles doivent porter du maquillage, j’espère que les gens vont me regarder et penser qu’ils n’ont pas besoin de le faire. Je suis très heureuse de mon look et je n’aurais jamais de chirurgie plastique ni de botox ».

Quelle nouvelle rafraîchissante dans un monde qui semble obsédé par la fixation chirurgicale ou chimique de tout ce qui est considéré comme une imperfection physique.

florence colgate

Abonner vous
SHARE