SHARE
Délivrance de Khalifa une fois élu : Le candidat Idy se substitue déjà à la Justice

Délivrance de Khalifa une fois élu : Le candidat Idy se substitue déjà à la Justice


Délivrance de Khalifa une fois élu : Le candidat Idy se substitue déjà à la Justice – Triste nouvelle que ce que le leader de Rewmi, candidat à la prochaine présidentielle vient de lâcher à l’endroit de Khalifa Sall qu’il promet de délivrer une fois élu à la tête du pays. Une bourde pour le moins énigmatique qui renseigne sur l’uniformité entre l’exécutif et la Justice sénégalaise.

Dans un Sénégal où la quasi-totalité des citoyens se plaindrait de la complicité tacite entre l’exécutif et la Justice ou comme telle, un aveu de taille vient d’être lâché par un candidat à la prochaine présidentielle qui s’appelle Idrissa Seck et qui est leader du parti Rewmi. En effet, après avoir rendu visite,hier à Rebeuss, le leader de « And Taxawu Senegal » incarcéré dans le cadre de la caisse d’avance de sa municipalité, Idrissa Seck s’est laissé dire une bourde qui démontre à suffisance qu’il y a une complicité formelle entre l’exécutif et le Temple de Thémis. Idrissa Seck a affiché sa volonté de rendre à Khalifa Sall sa liberté dès son accession à la magistrature suprême. « Je viendrai ici le prendre », a-t-il servi aux journalistes, avec un large sourire. Voilà en substance ce que le probable prochain Président de la République du Sénégal nous offre comme avant-goût de ce pourrait être son magistère. Or, dans le parallélisme des formes, il reste malaisé qu’un candidat à la prochaine présidentielle s’aventure à se substituer à la Justice dans un état de droit. D’ailleurs, cette bourde mettrait mal à l’aise les acteurs de la Justice qui ne comprendraient jamais qu’un potentiel Chef de l’Etat prenne la Justice pour son instrument à lui. Triste Sénégal.

SHARE