Home FAITS DIVERS Cheikh Yerim Seck, Ngone Thiam, Khadija Faye et l’infirmier Yaya Sow, Ce...

Cheikh Yerim Seck, Ngone Thiam, Khadija Faye et l’infirmier Yaya Sow, Ce que vous ne saviez pas

668
0

Cheikh Yerim Seck, Ngone Thiam, Khadija Faye et l’infirmier Yaya Sow, Ce que vous ne saviez pas. L’histoire semble bégayer pour cheikh Yerim seck. le journaliste reconnu coupable de viol en 2012, a été inculpe hier par le doyen des juges d’instruction, Samba sall du tribunal de grande instance de dakar pour complicité d’avortement et place sous contrôle judiciaire .Ngone Thiam, qui l’accuse d’être l’auteur de sa grossesse et qui a dit devant les enquêteurs avoir reçu de l’argent du journaliste pour une interruption volontaire de grossesse est aussi inculpe et placée sous contrôle judiciaire tout comme son amie, khadija Faye. Quant a l’infirmier, Yaya Sow d’écrit comme un habitue des fait, il a été inculpe pour pratique illégale d’avortement .d’ailleurs, il est le seul a être renvoyé en prison

Le journaliste muet sur la nature de sa relation avec Ngone thiam

face au juge, Cheikh Yerim seck, selon des source. L’observateur n’a pas voulu se prononcer sur la nature de la relation avec Ngone Thiam. seulement l’accusatrice se serait montrée formelle. mais pour le journaliste, cette sommes lui a été envoyer pour l’aider a payer la location.

Les telephones auraient tenu parole

comme annonce par l’Observateur, des réquisitions avaient été faites auprès de l’opérateur de téléphonie , Sonatel, pour faire jaillir la lumières dans cette ténébreuse affaire de moeurs. Face au dénégation du boss du site d’information général de Yerimpost qui contenue de nier toute implication dans cette histoire d’avortement clandestin, malgré ses discussion avec Ngone Thiam trouvées dans le téléphone de cette dernière, les gendarmes-enquêteurs de la Section de Recherches de colobane, sur ordre du procureur de la Republique près du tribunal de grande de Dakar, ont voulu percer le mystère de la relation entre le journaliste et le commerçante.

Face aux nombreuses contradictions qui transpiraient de leurs auditions par les enquêteurs. Mais chacun a campe sur sa version .Ngone Thiam soutient toujours avoir été engrossé par le journaliste qui lui aurait alors remis 200mille FCfa pour une interruption volontaire de grossesse. De son cote, Cheikh Yerim Seck campe sur son propos initial.

Des source de l’Observateur soufflent que les réquisitions auprès de la sonatel ne seraient très en faveur de la version de Cheikh Yerim Seck .elle auraient démontré que plusieurs discussion entre les deux amis tournaient autour de cette interruption volontaire de grossesse non désirée, comme l’a toujours avance la commerçante . ces multiples découvertes auraient justifie, selon nos informations, l’inculpation du patron de Yerimpost pour complicité d’avortement présumée .

(Visited 408 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire