SHARE
Bakayoko livre les raisons du boycott de la clôture de

Bakayoko livre les raisons du boycott de la clôture de “Un Café avec…”

Bakayoko livre les raisons du boycott de la clôture de “Un Café avec…”
«D’abord je vais éclaircir un article paru dans «L’Observateur» parce qu’ils ont été les premiers à en parler. Avant la cérémonie, c’est vrai que j’étais malade. J’étais allé en Casamance, mais je suis revenu avant la cérémonie. Donc pendant la cérémonie, j’étais là, tranquillement couché chez moi. La troisième saison de « Un Café avec… », c’était 6 mois de tournage pour 100 épisodes. C’est ce qui était écrit sur le contrat qu’on a signé avec Yérim. D’ailleurs, on n’a jamais eu le double du contrat. Seules Astelle et Badjiène ont eu le double si je ne me trompe pas. Mais on a dépassé les 6 mois sans atteindre 50 épisodes. On a interpellé dans ce sens notre porte-parole qui est Papis Gelongal parce que c’est lui qui nous gérait. Jusqu’à présent, quand j’ai des difficultés financières, j’appelle Papis et il m’envoie 5000 ou 10.000 FCfa.

Bakayoko livre les raisons du boycott ….

Comme l’a dit Yérim Seck, on a fait une réunion au King Fahd Palace. Durant la réunion, il nous a dit que l’on va faire une prolongation. Seulement, il a précisé qu’il ne pourra pas nous payer avant décembre parce que c’est en ce moment que les sponsors vont payer. Tout de même, il a promis de nous donner des avances afin que nous puissions tenir jusqu’en décembre. Yérim doit savoir que nous sommes des gens responsables. S’il avait expliqué qu’il ne pouvait payer et nous dire que la situation était un peu compliquée, on allait s’arranger. Mais sur ce qu’il voulait faire, on a dit non.

Ensuite, il y a eu la diffusion sur Canal. Il nous avait promis de payer les 2/3 dès que la chaîne commencerait à diffuser. Et pourtant on est au 36ième épisode sur Canal et il continue à dire que Canal n’a pas encore payé. C’est une situation très grave parce que chacun fait ce qui l’arrange. On est en business. Si les gens qui sont en Europe regardent l’émission sur Canal, ils ne vont plus m’aider avec les western.

Avec tout cela, on nous demande d’aller au Grand théâtre pour fêter et dépenser une vingtaine de millions. Avec 20 millions, il aurait pu nous payer nos 9 mois et il resterait 5 millions. Nous, on n’avait pas besoin de faire la fête. On veut notre argent pour faire la fête avec. Même si les fans voulaient une fête, on devait être payé d’abord. Voilà notre frustration parce qu’avant de faire la fête, il faut être rassasié. Un sac vide ne peut pas tenir. (….) J’étais malade et jusqu’à présent je suis malade. D’ici le mois de mai, je pourrais faire une opération.

J’étais tellement frustré que je ne pouvais pas aller à la cérémonie de clôture. Tous les acteurs qui étaient là-bas étaient frustrés. On n’en veut pas à ceux qui étaient là-bas. On n’a pas les mêmes problèmes. On était frustré et on a décidé de ne pas partir à la cérémonie. Voilà ce qui s’est passé.

Depuis la cérémonie, il n’y a eu aucune réunion. Il ne nous a pas appelés. Le seul truc qui s’est passé pour moi, c’est qu’il m’a donné une somme incomplète pour la rallonge et je me suis plaint. Il a alors donné à Papis Gelongal un papier pour moi. J’ai trouvé chez Papis Gelongal un genre de contrat et j’ai compris qu’il voulait dire qu’on lui doit 30 épisodes.

Quand j’entends les gens dire que l’on nous paye beaucoup d’argent… Il y a beaucoup de sponsors mais c’est compliqué parce qu’ils tardent à payer. Pire, si le promoteur annonce qu’on est bien payé en avançant des millions alors qu’il nous doit de l’argent, ça amène des problèmes. C’est comme si il nous a envoyés à l’abattoir. A l’heure où je te parle, j’ai un mois de retard.

Lissa et les autres filles

Pour les filles, Lissa et les autres s’en sortent bien. Elles m’aident. Lissa passe me voir pour me donner des sous. De même que Katy.
réagissez sur l’article Bakayoko livre les raisons du boycott ….
Jotay.net

SHARE