SHARE

Au moins 100 cas de décès enregistrés par an, en Allemagne est causé par la masturbation, a révélé une étude qui portait également sur les manières étranges dont les gens sont morts en essayant de pratiquer l’auto-satisfaction.

Un homme vêtu de collant, d’un imperméable et d’un scaphandre de plongée ainsi que d’un sac en plastique sur la tête est mort à Hambourg, après s’être assis à côté d’un appareil de chauffage pour essayer de faire fondre des tranches de fromage sur son corps.

Dans un autre incident, un autre homme originaire de Halle a été retrouvé mort avec des guirlandes sur ses tétons ayant apparemment essayé de se stimuler par électrocution.

Selon le médecin légiste, Harald Voß, cité par Dailymail, l’asphyxie est l’une des formes les plus courantes de mort par masturbation.

Entre 80 et 100 personnes à travers le pays meurent chaque année des suites de masturbation risquées, a révélé l’étude de Voß.

Les résultats démontrent que pour chaque million de citoyens allemands il y a « un ou deux » cas de décès par an causé par l’usage d’un accessoire ou d’un dispositif pour la stimulation sexuelle.

La Médecine légale à Hambourg a enregistré 40 décès auto-érotiques accidentels entre 1983 et 2003 chez toutes les victimes âgées de 13 à 79 ans, rapporte The Local.

Les victimes sont généralement des hommes, a souligné Voß, car les femmes sont « plus prudentes » quand il s’agit de pratiques autoérotiques.

Il a en outre noté que les risques impliqués dans l’activité autoérotique étaient sous-estimés. Selon cet expert, perdre la conscience peut arriver plus vite que l’on imagine.

SHARE