Affaire Penc Mi : La Cour d’appel rétablit Thione Seck dans ses droits

PARTAGER

Affaire Penc Mi : La Cour d’appel rétablit Thione Seck dans ses droits

Pour pouvoir expulser Thione Seck, son bailleur doit d’abord déposer une caution de 500 millions de FCfa. C’est ce que dit une ordonnance rendue hier par la Cour d’appel de Dakar.
Une autre bonne nouvelle est tombée hier. Thione Ballago Seck doit être aux anges. Libération révélait, dans sa dernière livraison, qu’ «Alaye Djitteye », son présumé complice qu’il a toujours accusé de l’avoir piégé, a été arrêté au Mali pour les mêmes faits de trafic de faux billets. Et voilà qu’une autre bonne nouvelle est tombée hier. Selon les informations de Libération publiées ce vendredi, le leader du Raam Daan a été rétabli dans ses droits par la Cour d’appel de Dakar dans le contentieux l’opposant à son bailleur au Penc mi.




Il y’a de cela trois jours en effet, Thione Seck avait été expulsé de la boîte de nuit par son bailleur sur la base d’une décision du tribunal de commerce. Avant-hier, son conseil, Me Ousmane Sèye avait attaqué cette expulsion devant la Cour de d’appel de Dakar qui a rendu une première ordonnance ce jeudi 27 février, le temps de « regarder » l’affaire dans le fond. Les juges ont subordonné l’expulsion de Thione Seck au dépôt, par son bailleur, d’une caution de 500 millions de Fcfa devant servir à réparer les préjudices subis par le leader du Raam Daan au cas où ils rendraient une décision finale qui lui est favorable. On peut parier que le bailleur de Thione Seck ne va pas se risquer à cautionner une telle somme. En clair, Thione Seck va continuer à exploiter le Penc mi au moins jusqu’à ce que les juges rendent une décision définitive…




(Visited 122 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire