SHARE
L’ex-président de Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo est toujours détenu à la prison de la Cour Pénale Internationale à la Haye. Lui qui est accusé, avec son ancien ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé, de crime contre l’humanité. Même si les preuves pour démontrer sa culpabilité s’avèrent insuffisantes, il reste que l’accusation continue de chercher des voies et moyens pour parvenir à ses fins. Pendant ce temps, de leur côté, les partisans de Gbagbo affutent leurs armes pour arriver à la liberté de l’ancien chef d’Etat ivoirien.

En cette année 2018, les partisans de Laurent Gbagbo qui estiment que le procès de leur leader est un procès politique, ont décidé de passer à la vitesse supérieure. D’après plusieurs médias ivoiriens, les partisans de Gbagbo, ex chef de l’Etat Ivoirien, ont indiqué qu’ils auront pour priorités la libération de leur mentor, et de travailler pour un retour à la démocratie authentique.

Affaire Laurent Gbagbo: Les Deux Priorités De Ses Partisans Pour 2018

Dans un pays qui veut se émergent, il sera impossible d’y parvenir en privant certains enfants de Côte d’Ivoire de leur liberté. Le principe de liberté induit l’existence de la liberté individuelle, d’opinion, d’expression, de réunion, de culte, de la liberté syndicale et du droit de grève.

Affaire Laurent Gbagbo: Les Deux Priorités De Ses Partisans Pour 2018

Dans la quête pour le changement en Côte d’Ivoire, les élections restent le moyen certain de satisfaire les espérances du peuple ivoirien.   C’est par le vote qu’on arrive à proposer des alternatives aux souffrances présentes.  Il en résulte donc que la libération du Président Gbagbo, reste une priorité de premier rang. Le silence est désormais lâcheté et immobilisme. Les partisans de Laurent Gbagbo se sont donc donnés pour principal objectif de restaurer l’Etat de Droit où la démocratie et les libertés individuelles sont respectées.

SHARE